Ce jour où je suis mort dans un lit de l’hôpital central de Yaoundé [Part 1]

Laisser un commentaire

Commenter en tant qu'invité.

  1. Mbom…Une nuit au CHU à ramper comme un lombric…Pas de médécin pour m’entailler. La douleur que tu décris si bien… je la connais.
    Cette-fois personne ne m’avait attaqué…Pas au coupe-coupe comme toi. Mon corps s’attaquait lui-même: hernie étranglée!
    Je te décrirai un jour ma vie entre 20h et 14h du lendemain entre trois formations sanitaires pour trouver un peu d’aide malgré mon statut …de patient assuré! Assurance mon oeil!

  2. Flo, je te raconterais le versant des services hospitaliers vécu…inimaginables.
    Lors d’une mission humanitaire à la quintinie.
    Quand une poupinelle (autoclave chauffante) de stérilisation d’instruments pour la petite chirurgie sert à mes collègues medicaux…de micro onde pour réchauffer leurs poissons braisés!
    Authentique et triste…

Lire le suivant

Sliding Sidebar

A propos de KamerKongossa

Écrivaillon prétendument engagé, homolianus, blogueur, je suis comme Ebola: je n'ai pas d'amis.

Suivez-moi ici