Je suis camerounais, j’ai failli devenir esclave sexuel: chronique d’un bantou aux yeux plus grands que le…reste [1]

Laisser un commentaire

Comment as a guest.

  1. Ah ça ! L’histoire est si bien écrite ,qu’on a l’impression d’avoir été un des acteurs de ce récit.
    Hâte de lire la suite Master Florian.

  2. Belle plume. Cette liane a bien fécondé ton imagination.Je reste scotché. Mais tu avais dis la suite demain non? Ou bien c’est le film « Demain ne meurt jamais »?

  3. tu nous gères mal dis-donc! tu fais 3mois sans écrir un billet! on buy? donne le numba, on te do le OM tu ns send ça par mail

Read Next

Sliding Sidebar