Le syndrome du taximan, frein à l’Emergence du Cameroun

Laisser un commentaire

Commenter en tant qu'invité.

  1. Si ça peut te rassurer, à Cotonou au Bénin, c’est le même sketch.. mais je penserai à prendre un taxi quand je viendrai visiter Yaoundé 🙂

Lire le suivant

Sliding Sidebar

A propos de KamerKongossa

Écrivaillon prétendument engagé, homolianus, blogueur, je suis comme Ebola: je n'ai pas d'amis.

Suivez-moi ici