Le kongosseur au tribunal

Laisser un commentaire

Commenter en tant qu'invité.

  1. FloFlo hummm je suis par terre!!!!!!!!!
    mdrrrrr wéééé double bastille
    ils n’ont vraiment rien compri à ta fascination du 7e art ahahaha

  2. Bonsoir. J’ai découvert ton blog il y a une semaine disons…un peu par hasard, en tapant je ne sais plus quel mot dans google recherches. Depuis, j’y reviens régulièrement. Ce sont des moments de fraîcheur que je m’offre dans la journée. Merci! Du grand art ! Juste pour t’encourager. Agréable journée.

  3. Rires!! tu ne pouvais pas échapper à la bastonnade!!! la langue de Molière que tu as voulu utiliser pour te sortir d’affaire n’a pas fonctionné!! bien fait pour toi

  4. J’ai découvert votre blog un peu par hasard…
    Votre plume et votre humour sont d’une finesse indescriptible.

    Vous êtes un modèle pour la jeunesse camerounaise. Vos parents et votre entourage doivent être très fiers de ce que vous faites.

    Paolo Coelho penserait probablement que vous êtes sur le chemin de l’accomplissement de votre légende personnelle…

    Chapeau bas Monsieur Ngimbis.

    C.M. from Brussels

  5. wèèèèè le gar ci tu m’as tué. A partir d’aujourd’hui je vais lire tes billets à la maison, les rires étouffés que je produis au bureau commence à attirer l’attention. Une vrai legende didon krkrkrkrkrkr

  6. Gars, how que Amine ne pouvait pas digérer ta gamme comme tout le monde ?? j’ai trop ri !! merci 🙂 J’ai trop aimé « « le gars-ci veut même nous montrer quoi ? » » !! je wanda sur toi !! lol

  7. Merci Florian Ngimbis! j’ai ri et j’en ai partager la lecture à voix haute avec ma collègue pour ne pas être traitée d’égoïste, tant elle s’interrogeait sur la raison de mon hilarité. j’ai beaucoup aimé et je me suis exclamée: « j’aurais aimé le connaître ce Florian Ngimbis » du coup je laisse un commentaire. je n’ai pas oublier de copier coller et imprimer pour dégriser à l’occasion mes visiteurs grincheux! ça m’a fait du bien. merci encore!

  8. c’est drôle qu’on rigole aujourd’hui de ces fameux coups de chicotte qui nous ont bien souvent fait rougir le derrière, le dos ou la paume des mains. c’est certainement parce q malgré tout, ça fait des uns des êtres moins abrutis que d’ autres actuellement.

    Chapeau NGIMBIS!

  9. Ton inspiration et ta plume sont intarrissables. C’est toujours un plaisir de lire un de tes articles.
    Celui ci me rappelle trop mes années lycée. Les surveillants de couloir et parfois le surveillant général faisaient la ronde des tourne-dos, vidéo club et salles de basage autour du lycée pour attraper les élèves présents sur ces lieux.

  10. Merci Floriant, car je me reconnait totalement dans ce billet. Fin mathématicien que j’étais en Terminale C et souvent sur le podium des examens trimestriels, je me suis fais pincer alors que j’étais en plein exercice de mon péché mignon: le jeu vidéo. J’étais en pleine fatalité avec Iori Yagami (King of fighters) quand a retentit dans la salle une voix familière du collège (le surveillant général) :  » Les élèves en tenue là passez comme ça ». Galère !!!
    « Voilà comment on tue une légende » MMMMDDDDDRRRRRRRRR

  11. franchemen vos écrits sone pour moi une tres grande inspiration. en attendant d’achever mes études, je suis un futuriste slameur. je m’excurse , j’ai adopté plusieurs de vos textes. permettez le moi; merci

Lire le suivant

Sliding Sidebar

A propos de KamerKongossa

Écrivaillon prétendument engagé, homolianus, blogueur, je suis comme Ebola: je n'ai pas d'amis.

Suivez-moi ici