Je suis camerounais, je suis amoureux de Samuel Eto’o

Laisser un commentaire

Commenter en tant qu'invité.

  1. Cool papa, je me suis marré en pensant à toute cette période… Jai eu de bons souvenir en me rappelant cette époque mais jai swaité que la fifa maintienne sa sanction pck les camerounais ne comprennent que quand ils ont le fouet aux fesse… Peace bro, on aime tous le Ngambè magique…

  2. la frontière entre la passion et l’indifférence n’est pas très étanche!! je m’étais retrouvé dans un champs de manioc après un match de foot, pas en compagnie d’une liane, mais parce que j’étais devenu zinzin après que mon pays aie raté in extrémis la qualification à une phase finale de coupe du monde. Un pénalty tiré tel un coup de tonnerre avait traversé le ciel de fandena à Yaoundé pour venir me foudroyer à Douala! Depuis ce jour, ma passion pour le foot s’est orientée ailleurs! Allez savoir où!!!

  3. Excellent!!!!!! mais dommage pour ta vie amoureuse. C’est la réalité africaine, on construit et on ne met pas le moyens pour le service après vente.

  4. c’est fficiel tu es crazy florian… mais j’aime bien ça.
    tu es fort… « Moi j’étais dans un champs, moi aussi je criais, mais pour d’autres raisons. »

  5. hello Florian encore ravi de te lire ça change !
    au fait  » je suis camerounaise ( liane ) et je suis amoureuse de kamerkongossa » on fait comment gar? on attend une hypothétique coupe du monde?

  6. je ne suis pas fan de foot et encore moins fan d’Eto’o mais je suis fan de ce billet tres belle histoire je kiffe au finish Eto’o et toi vous vous ressemblez vous etes des opportunistes intélligents.

  7. C’est toujours un plaisir de te lire. Tu réussis très bien à agencer des faits et à ressortir des souvenirs que nous partageons tous. À la lecture de tes titres on ne sait jamais ce que la lecture du billet nous réserve.
    Savais-tu que même au campus où j’étudiais, les cours étaient interrompus parce que le Barça jouait? Les étudiants disaient:  » Prof, n’oublie pas que le Barça joue à 20h ». Et nous étions libres à 19h30. Souvent même pas le temps de se rendre aux domiciles, ils viraient dans les bars du coin.
    Merci

  8. Ngimbis, toi aussi. Je ne veux pas chipoter sur la qualité de ton billet (en haut, comme toujours). Mais en grand défenseur des femmes (toutes) que tu es, comment tu utilises le mot en « P » pour parler des filles qui font pourtant tant de bien aux hommes plus ou moins ésseulés? 😀

  9. Moi ce qui m’étonne, c’est que tu connaisses autant les détails des matchs pour quelqu’un qui a passé ces moments là enséré par des lianes…mais bon je dis rien…

  10. Je croise les doigts pour toi (et tes lianes aussi) pour que nous arrivions à nous qualifier à une quelconque compétition internationale. Les camerounais ont bien besoin de rêver.

    « Au delà du foot, un p’tit gars de New Bell nous a fait comprendre qu’on pouvait être camerounais et encore rêver de faire partie des étoiles de ce monde, c’est ça qui m’inspire. »

  11. Bonjour SAMY, le chouchou de la nation camerounaise. Reçois mon bonjour et le bonjour de toute ma troupe. En effet, nous sommes un groupe de jeunes camerounais voulant porter l’art au sommet. Nous exerçons dans la dénomination de L’ART POUR TOUS et souhaitons avoir votre soutient aussi morale, matériel que financier. Si vous nous répondez, nous aurons alors la joie et le plaisir de vous envoyer aussi bien notre statut que notre plan d’action. MERCI DE NOUS LIRE. Nous t’aimons et t’admirons beaucoup.

  12. MORT DE LAPPPPPPP…….
    j’adore la fin: « Et dans ces cas c’est tout un peuple qui se met à chanter son nom, sans qu’il ait besoin de nous distribuer des pagnes, des cartons de maquereau ou des poignées de riz: Et’oooooooo ! Eto’o! Eto’oooooo ! Eto’o ! »
    Comme quoi qu’on l’aime ou pas, son talent s’impose de fait.
    Merci Floriant

  13. Florian, on devrait poster ton message à la une de tous les pseudos journaux qui font les sous-marins et s’auto octroient le droit de vie ou de mort sur un tel ou autre. Tu dis exactement la fourberie qui est devenue le plat national des kmers. Des gens fourbes, à la memoire courte, qui ne pensent et ne vivent que l’instant présent, hier c’est passé, demain ah kah laisse d’abord on falla la biere d’aujourd’hui. Voila ce qui regit les moeurs chez nous aujourd’hui, du plus petit au plus grand, du plus jeune au plus vieux…. nous perdons le Sud parce que nous voulons tous aller au NORD, mais pourquoi faire donc? Toucher du nord, et qui sauvera le Sud? Le Nord te retorque-t-on. Ils nous doivent cela quand meme nooon!!!!! Si tu n’es pas ebahi eh bien ce que tu nan au 1er banc… Continue Florian, we get you Njombé, disait l’autre Lapiro..

Lire le suivant

Sliding Sidebar