Lettre à Obama: « ne viens pas au Cameroun tonton! »

obama

G20 Londres 2009. White House Photo/Pete Souza

Bonjour cher Barack

Permets-moi de te tutoyer car dans ma culture le « vous » n’existe pas. Ce qui ne veut pas dire que je ne respecte pas tes cheveux blancs.

A ce propos, tu remarqueras que notre Roi malgré ses 80 saisons sèches n’a pas un seul cheveu blanc. Ne me demande pas si c’est normal, concluons seulement que de deux choses l’une, soit tu ne sais pas copier, soit tu ne sais pas demander.

Je m’appelle Ngimbis. Je suis un yaoundéen, oui un habitant de Yaoundé la capitale du Cameroun. Si tu ne sais pas où cela se situe, tu n’as qu’à consulter la liste des Etats fournisseurs de matière première. Entre le bois, le pétrole l’aluminium, on doit bien vous livrer quelque chose à vil prix au titre très recherché de « partenaire privilégié ».

Je t’écris à l’issue de ta tournée en Afrique d’il ya quelques semaines déjà, tu sais, quand tu allais rencontrer des sénégalais qui ne voulaient pas t’entendre parler d’homosexualité, Mandela qui voulait mourir sans te parler etc. Je me suis dit en regardant le chaos créé par chacune de tes visites: il ne faut pas qu’il vienne chez nous. Oui tonton, une visite de toi ici chez nous au pays des Crevettes serait une vraie catastrophe. C’est pourquoi,  je t’écris pour te demander une seule chose : quoiqu’il arrive, ne viens pas chez nous, ne vient jamais au Cameroun.

Ce n’est pas qu’on te déteste tonton, c’est juste que tu ignores qu’une potentielle venue, au-delà des youyous qui te vrilleront les oreilles sera source de plusieurs désagréments que tu ne pourras pas contempler de derrière les vitres blindées de ton véhicule.

Toi le « leader du monde libre » tu prendras en otage notre capitale. Ta venue marquera la fin d’une certaine forme de libertés individuelles, et ça devrait t’inquiéter. En effet, notre télévision sera prise en otage, les journaux ne parleront que de toi, on fera comme si recevoir la visite de Barack Obama élira un président à la Fecafoot, ressuscitera notre économie, fera couler l’eau dans les robinets, éclairera le dernier village du Mbam, goudronnera la route de Mvog  Atangana Mballa, rendra à nos lions du foot leurs griffes… Non, nous on aime notre réalité, passe avec tes mirages.

Si tu viens par ici, à chacun de tes déplacements, tu rouleras dans des rues larges et vides. Ce ne sont pas des autoroutes. Notre pays n’en compte aucune. Qu’on ne te mente pas ! Nos penseurs ont inventé l’autoroute virtuelle. On prend une rue simple, on la ferme à la circulation, et on fait rouler un cortège présidentiel dessus à vive allure. On appelle ça les Grandes Illusions, et ça marche.

Et nous dans tout ça ? On marche tonton. On marche des kilomètres pour aller travailler. On marche pour aller se soigner. On marche pour n’aller nulle part. Or tu sais, le climat de Yaoundé est devenu capricieux. Tu dois le savoir car question réchauffement climatique tu t’y connais. Comme ton frère Bush, tu refuses de signer ce fameux protocole de Kyoto. C’est pas ta faute je sais, mais du coup, ici, quand il fait chaud, le soleil braise nos peaux déjà braisées et quand il pleut ce sont des inondations et même l’avenue qui porte le nom du N° 35, un de tes prédécesseurs qui a toute une avenue à son nom alors qu’il n’a jamais mis les pieds chez nous, oui, l’avenue Kennedy est inondée. On a beau répéter que ce sont les déchets plastiques qui bouchent les caniveaux, ton collègue notre roi et ses amis s’en foutent. Si on interdit les plastiques, dans quoi on va emballer le Tampico ? Et les makalas ? Et l’eau en sachet ? Un Cameroun sans Tampico, sans makala sans eau en sachet ? Même pas en rêve. Bon, c’est pas ton problème hein ?

D’ailleurs cette longue marche n’est pas ton fait hein ? Elle est un des fléaux de notre société.

On marche chaque fois que les sous-présidents éjectables du continent se pointent chez nous pour des sommets soporifiques et inutiles.

On marche chaque fois que le pape vient nous embrouiller avec ses messes, ce, même si on est musulman.

On marche chaque fois que le grand tonton français vient donner à notre roi son certificat de meilleur élève de la classe.

On marche chaque fois que des ministrons/hommes d’affaires caucasiens qu’on ne connaît pas viennent faire les beaux ici.

On marche chaque fois que le Roi lui-même décide d’aller jouer aux dames ou au songhoo dans son village.

Imagine alors ce que ce serait si toi, le super président, toi le « leader du monde libre » -que ton pays a contribué à enchainer-, toi le super-hyper-mega président débarquant chez nous à bord d’un air Force One narguant le tarmac de Nsimalen. Imagine l’union de tes CIA, NSA et agences Si secrètes qu’elles n’ont pas de nom avec nos BIR, GP etc. Tes Olivia Pope rencontrant nos Foning… Ton Jack  Bauer rencontrant notre Jack Bauer alias Tsimi Evouna. Imagine les chars à tous les carrefours, les Snipers sur l’immeuble Shell, les détecteurs de métaux à l’entrée de tous les hôtels. Quelqu’un va pouvoir péter ?

Imagine la dépense en courant pour alimenter tous vos gadgets, la dépense en eau pour laver ta méga délégation. Tu veux monopoliser le peu d’infrastructures dont on dispose ? Tu n’as pas pitié grand ?

Imagine les apacheurs de l’Avenue Kennedy terrés dans leurs trous, les bars d’Essos fermés pour ne pas troubler ton  sommeil, Cameroun Tribune repeint pendant des jours aux couleurs indigestes de la nouvelle amitié américano-camerounaise, les fous-errants du centre- ville déportés à Obala, la CRTV chantant à longueur de journée les louanges de « l’homme Lion, ami d’Obama et des grands de la terre », les cocktails pantagruéliques aux budgets imprononçables, le vol sous couvert d’attribution de marchés, et partant la fabrication de nouveaux « éperviables » et imagine au milieu de tout cela, le petit peuple, nous, les gagne-petit, marchant sans fin, sous le soleil, sous la pluie, pour justifier une journée improductive, tout cela parce que « le président Obama doit passer ».  Imagine tout cela et tu auras une vague idée de ce pourquoi je ne veux pas que tu viennes.

Tu sais que durant des années, l’ambassade de ton pays a occupé un énorme pan du centre ville de Yaoundé ? Un véritable Bunker en pleine ville et tout un ensemble de rues interdites à la circulation! On s’est plaint ? Ce n’est pas assez payé tonton?

De grâce, va chez ceux qui se peuvent se permettre le luxe de te recevoir, ne viens pas chez nous.

On a déjà notre Roi et le gérer au quotidien n’est pas facile

P.S. ne t’inquiète pas hein ? Ceci ne veut pas dire qu’on cessera de t’envoyer le bois le pétrole etc. Si on trouve même le coltan, on va te l’envoyer ! Tu es un partenaire privilégié non ?

Peace Pottus !

 

53 Commentaires

  1. Cathy nomel

    J’adore, bien dit et bien écrit.

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Merci Cathy l’abidjanaise 😉

      Répondre
  2. Francis

    Mort de rire. Trop lapant: « quelqu’un va même pouvoir péter??? »
    Le magnitou Ngimbis

    Répondre
  3. Serge

    super article, comme toujours. surtout la fin hein…
    heureux de te relire

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      ça faisait longtemps hein? Salut Serge!

      Répondre
  4. berliniquais

    Super billet! Mordant et très drôle. Respect M. le Kongosseur!
    Berlin a eu droit le mois dernier à la visite du Président Obama et ça a été 2 jours d’enfer et d’embouteillages. Les Berlinois ont inventé le mot « Obama-Stau » (l’embouteillage d’Obama). Heureusement, moi je suis cycliste, et le cycliste que je suis se faufile partout…

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Je compte aussi m’acheter une bicyclette bientôt pour aller bosser, mais j’hésite car les chiffres sur la durée de vie d’un cycliste à Yaoundé ne sont pas très heu… encourageants lol. Mer ci de passer Berliniquais 🙂

      Répondre
      1. WAS

        Sauf que grand, même les vélos ne passent pas quand le proprio de yaoundé (et donc des routes aussi) passe. obliger de marcher ou de contourner la ville

        Répondre
  5. Gaelle Hilman

    Je ne suis pas tres mots injurieux et autres… mais je sais reconnaitre un talent, et je pense que tu fais bien ton travail, beaucoup de courage Florian. Ce fut un plaisir de lire cet article.

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Ce fut également un plaisir de lire ton commentaire Gaëlle 🙂

      Répondre
  6. Bertille

    Chapeau!!!!. Là tu as fait fort! Je suis contente d’avoir patienté aussi longtemps pour lire ton prochain billet. Tu m’as alors tué avec  » quelqu’un va même pouvoir péter ». Je crois que je vais relire juste pour le plaisir de mes côtes. Merci

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      De rien chère amie 🙂

      Répondre
  7. Francis ewakane

    Florian NGIMBIs, chapeau bas!Tu as décrit avec force réalisme ce qui adviendrait si notre tonton américain venait à fouler le sol de notre Ongola national!C’est certes très comique ta façon de dépeindre ce scénario d’une visite du chef étasunien, mais il n’en demeure pas moins vrai que si cela se produisait, il faudrait demander un permis pour pouvoir péter!Peace frérot!

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Peace!

      Répondre
  8. Jean-Noël

    On s’y croirait, le sujet paraît inépuisable: rien n’a changé depuis 1986. Le même roi Lion, sur le même trajet, capable d’immobiliser la ville toute une journée en la coupant en deux; le même folklore, avec les populations pressées dans le dos par les militaires pour faire you you au présidents ou aux ministres de passage. Yako! comme disent les ivoiriens, il faut souffrir pour être Yaoundéen! on ne peut pas tout avoir: Les plus belles filles du monde, 26°, les mangues, le vin de palme, une nature enchanteresse, le bikutsi des dieux, et en plus la liberté, l’usage et le bénéfice des ressources naturelles du paradis, et encore la justice ou la démocratie, (mais là on est plus ou moins largués partout).
    Bon en tous cas Bolloré et la BAD, assisté de Serval Licorne ou Turquoise vont s’occuper de votre cas, avec l’aide de votre roi Lion qui sait ce qui est bon pour vous: marcher!

    Répondre
  9. Honhil

    Chapeau !!!

    Répondre
  10. la patriote

    ce fameux Obama qui veut nous dire qu´en accelérant ,l´homosexualité et les lesbianisme,nos problemes vont se resoudre, nous ne voulons pas ce sataniste au cameroun

    Répondre
    1. leo

      mama, les homos t’ont encor fait quoi non?
      y fau laisser les enfant d’autrui se casser en privé
      ils portent leur string cate serre?

      Répondre
  11. lavivie

    Florian c’est vraiment un régal de te lire surtout lorsque tu dis:  » Nos penseurs ont inventé l’autoroute virtuelle. ». Tu sais si bien dépeindre nos réalités quotidiennes. Pardon que Tonton Barrack ne vienne pas chez nous-

    Répondre
  12. Julius

    Gars tu m’as alors tué de lap, cette fois-ci!
    « Autoroute Virtuelle », comme il passe sur la route seul, il a l’impression d’une autoroute.
    Chapeau!!!

    Répondre
  13. Roro

    Le soleil braise nos peaux déjà braisées … Trop fort Ngimbis !
    Lol

    Répondre
  14. papy

    tres beau et tres du courage mon vieux

    Répondre
  15. Constant SABANG

    Texte savoureux frangin. Encore un régal. Et comme d’habitude, je m’en suis délecté. Au point d’être surpris par le point final. Désormais, je suis obligé de le relire. Comme je relisais les SAS. En quête de ces passages que l’on souhaite graver dans sa mémoire. Encore merci….
    Au fait, plus que jamais, je vais chercher une maison pour toi à Douala. Je te promet. Même si tu sais tout comme moi que ce n’est pas toujours facile d’en trouver en dehors des quartiers difficiles… Lol

    Répondre
    1. Honhil

      Le virus se propage 🙂

      Répondre
  16. Martinien

    Respect !!! « les fous-errants du centre-ville déportés à Obala » … Je suis à terre.

    Répondre
  17. Caviar Nimba

    Je t’ai lu avec plaisir (ma premiere fois)
    Mieux tu m’as fait rigoler et tu sais que c;est bon pour la sante. Grand Merci! et bonne chance ds ce que tu fais.

    Répondre
  18. Isidore Baudouin

    Bien dit. Belle inspiration. Un seul mot…

    Répondre
  19. Juvy

    Vraiment « le vol sous couvert d’attribution de marchés et la fabrication des nouveaux éperviables » trop vrai c’est la première fois que je te lis j’avoue que c’est encourageant

    Répondre
  20. Juvy

    vraiment « le vol sous couvert d’attribution de marchés et la fabrication des nouveaux éperviables » trop vrai et courage pr la suite!!

    Répondre
  21. Osman

    Que la livraison soit faite, tout simplement.

    Répondre
  22. Fernand

    Je découvre le blog et ben !!!
    Je suis rentré hier très tard parce que je n’ai pu m’arrêter de te lire.

    Le génie ça se reconnaît au premier contact. J’applaudis ton inspiration frangin.
    Va de l’avant…

    Répondre
  23. camerland

    Mon frere. Tres riche d’enseignements et je me demande pourqoui tu ne t’interesserai pas a l’art de faire de la comedie moderne, le style evening or late night show a la TV. Un essaie video sur youtube et tu seras surpris de ta popularite.

    Répondre
  24. Nelson

    Très encourageant Florian, j’espère vraiment que d’autres jeunes du cameroun puisse comprendre la teneur de cette lettre et travaille ensemble pour offrir un autre tableau de ce grand pays qu’est le Cameroun.

    Répondre
  25. May-Si

    J’adore ta plume!!! Tu pourrais parler du plus grave des sujets que ce serait un plaisir de te lire.
    Je disais justement à une de mes abonnées sur twitter lorsque Barack était au Sénégal qu’il valait mieux pour nos routes qu’on ne le reçoive pas.
    Tu l’as bien écrit.

    Répondre
  26. zyrteck

    Chapeau bas, M Ngimbis.
    Rageux texte courageux.
    Il faut démystifier à tour de bras cette pure quintessence du nègre de maison.

    Zyrteck
    En visite de lien depuis la maison ER.

    Bien à toi

    Répondre
  27. salia

    t’as bcp de talent. Je t’admire

    Répondre
  28. Princesse Diana

    c’est vrai que l’attente a été tres longue mais bon le resultat est à la hauteur je kiffe;
    autre chose à l’annonce d’une visite future de tonton Obama chez nous les ministres, les sénateurs , députés et autres leches bottes de la république prendront nos centre de formation linguistique en otage pour des formations accélérées et des reclyclages en Anglais car tout le monde voudra bien s’adresser à tonton en Anglais politiquement et grammaticalement correct en meme temps il faudra bien justifier le statut bilingue du kmer et pauvre des étudiants qui devront faire une pause.

    stp stp stp tonton ne vient pas moi je dois composer mon TOEFL d’ic peu pour aller skool chez toi car ici l’education n’est q’une illusion

    Répondre
  29. Thierno Diallo

    Quel grand plaisir de te lire !

    Répondre
  30. nina kogni

    je viens de lire ton texte à haute voix dans notre open space…tu as de nombreux fans en plus…

    Répondre
  31. Daniel

    « super-hyper-mega président »
    on sent un gars qui a aussi regardé Dragon Ball…

    super Florian !

    Répondre
  32. didpoy

    Bien raconté, mais faut pas diaboliser trop les choses. C’est peut-être l’uns des meilleurs Présidents que l’Amérique ait eu à ce jour? Bien qu’il soit bloqué par le système et ne peut mettre en œuvre tout ce qu’il aimerait faire.
    Peut-être faudrait y plus d’avoir plus peur de l’implantation de la Chine dans votre Pays qui vous refilent des produits de piètre qualité et pas toujours sains.
    Personne n’est parfait, quelque soit le Pays et le Président en place, et la débauche de moyens lors de leurs déplacement est une chose commune à tous les Pays, même quand vos Présidents Africains viennent dans nos Pays…
    Encore merci pour tes textes et ta vision des choses qui ouvre bien des voies de connaissances pour moi occidental.

    Répondre
  33. Dominique

    Bjr Florian,j’aime ta plume impériale qui nous transporte sur le rêve éveillé de la réalité illogique.Le concentré chimique de notre mental active nos réminiscences
    pour accroître le doux plaisir d’aimer les mots.Merci .

    Répondre
  34. supra

    Tu es fort

    Répondre
  35. consty

    PARFAIT. RIEN A AJOUTER

    Répondre
  36. Pingback: Lettre au Roi du Cameroun : « Majesté, libère ma libido » :: Kamer Kongossa | Chroniques camerounaises

  37. chance

    délectant!!!

    Répondre
  38. Adrienne

    T’es trop fort. Mes cotes sont cassees. Keep up the excellent writing Bro.

    Répondre
  39. Mimyjolie Hot

    Florian, tu es mon nouveau meilleur ami tellement j’ai plaisir à te lire. continue

    Répondre
  40. acyl

    Mdr…

    Répondre
  41. Pablo

    Tres bonne imagination mon cher frere.C’est vraiment ce que nous devrons savoir.
    Esperons relire d’autres belles histoires comme celle-ci.

    Répondre
  42. KUIA MARC

    l’ami je decouvre maintenant tn site par le biais d’un frere et je peux te dire que je suis emerveillé par ce savant melange de verités et de comedie. vraiment… chapeau.

    Répondre
  43. Rose Munjongue

    Mon père est l’ami de l’ami du cousin de la sœur de pobiya, tu ne perds rien à attendre

    Répondre
  44. nina

    Trop drôle!!!quel scénario hilarant et néanmoins vraisemblable

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.