Je suis camerounais, je suis fou

Laisser un commentaire

Comment as a guest.

  1.  » J’ai rigolé silencieusement. Apparemment tout le monde n’est pas la vieille Bettencourt hein ? Et moi j’ai la taille de Sarkhozy mais pas son pouvoir de persuasion. »
    Rien de tel pour se divertir durant la mi-temps de ce match qui veut prendre une tournure que nous connaissons.

  2. Il faut surtout plus de psychiatres… il n’y en a meme pas 5 exercant en ce moment dans tout le Cameroun. Il faut sortir les gens de l’ignorance, les sensibiliser sur la maladie mentale… C’est pas d’un asile dont on besoin « les fous » mais d’un hopital psychiatrique pendant les phases critiques et d’une sociotherapie car la presence d’un environnement de soutien par ex. est benefique pour une reprise du contact avec la realite… Le gouvernement ne peut pas faire grand chose si deja il n’y a meme pas assez de psychiatres… il faut un hopital psy oui mais il faut aussi le personnel adequat hors de nos jours quand un medecin veut s’orienter dans la psychiatrie, on lui demande : « mon ami, tu es devenu fou ? » Si on arrivait a reconnaitre en la maladie mentale son « statut » de maladie pouvant etre pris en charge par la Medecine, on aura deja fait un grand boulot !

  3. Permettez-moi de like svp.très belle production, mais je te promets que si le fou là lit ce que tu racontes là, tu verras…

  4. Yaaaa mon frère…c la partie avec l’apprentis karatéka….la tu m’a kill bro…je MDR…bon pour dire aussi que le chanvre la fait des ravages… »on a le ntong…le ntong… » mais après ça te racle au moment où tu t’y attends le moins…Aïe….
    trop fort ton blog…o bosso magnan

  5. J’ai ete « victime » de ce gros a Mokolo lorsque je passais pour aller prendre mon taxi et je ne lui ai meme pas donne 5frs mais on s’est bien insulte, comme quoi il ne s’interesse pas qu’aux grosses cylindrees. C’est quelqu’un de mon quartier Oyom Abang et menace les passants, taxi, personnnels etc. Je pense qu’il est tres loin d’etre fou j’ai eu le temps de l’observer apres cet incident et il cause tres bien avec les gens du quartier et socialise comme tout le monde. C’est lui le plus malin parce qu’il a compri qu’il pouvait se faire des sous facilement de cette maniere la. Il n’est pas « fou », il n’est pas malade mental et a juste choisi de vivre de cette facon la.
    Quand aux vrais malades mentaux, on se demande a quoi sert les services sociaux au Cameroun. Mon pere (paix a son ame) avocat de son etat n’hesitait pas a s’assoir a meme le sol en costume avec ces « foux » lorsqu’il les rencontrait pour causer avec eux, les ecouter, avant de les depanner . C’etait sans doute sa facon a lui de montrer un peu d’humanisme a ces personnes la qui sont traites comme des pariats de notre societe et coupes de tout contact humain si ce nest pour les stigmatiser encore plus. Le Camerounais devrait sensible a nos freres et soeurs qui courent les rues dans tous ces etats et encore plus le gouvernement.
    Pour le gros la, moi je vous dis, il est tres tres loin d’etre fou!

  6. bonjour ngimbis,

    ton ecriture coule comme de l’eau de roche, j’ai ri silencieusement .

    n’êmpeche que les sages décideurs de notre triangle national devraient prendre en compte que ces « fous » ont besoin de traitement et d’encadrement pour la quiétude des « nguimbis » et de leur lianes blanhes ou noires

  7. j’ai aussi été victime du »gros fou » j’allais tranquillement ma chose prendre mon car pour aller a soa qu’and mal m’en a pris,j’ai décider de faire un arrèt pour acheter quelques « beignet sucres » a la fameuse boulangerie au sortir de la je suis tombé nez a nez avec le gars la mamaaa vu mon gabarie j’ai cru que mon heure était arrivé il m’a regardéééééééééééé puis m’a demandé ce que je tenais dans la main à contre coeur j’ai dit aurevoir à mon beignet sucre 🙁

  8. Mdr. Merci beaucoup pour ce que tu dis. J’ai ri aux larmes.
    Mais bon, il faut qu’on sache quoi faire de ce genre de personnes en pleine ville. sinon ils vont se multiplier… et avec la concurrence viendra plus de malheurs.

    Luc

  9. « Je suis tombé des nues dernièrement en découvrant un malade mental dirigeant la circulation à un carrefour au quartier Nkondengui selon un timing tout personnel. Devant mon indignation, le taximan très sérieux de me dire: le gars-ci est un ancien policier hein ? Ne le voyez pas comme il est comme ça aujourd’hui… »

    js8 DDL le taxima là ndem, gars le fou de nkondengui là s’appel samedi, en fait il n’est pas fou (quoique…) c’est juste que son rêve a toujours été d’être policier…
    ps: il bosse pour la mairie

  10. Bonjour
    Je souris à la proprio foirée….Ca arrive oooo!!! Hummmm
    Sont pas tous fous crois-moi
    Certains sont des braqueurs
    Une min d’inattention ils arrachent
    ce qu’ils peuvent et traversent le petit pont
    derrière Selecte + aux cris de arretez le sans bouger
    Bonne journée
    Frieda

Read Next

Sliding Sidebar