Bienvenue à Nsimalen, Cameroun en miniature

Laisser un commentaire

Comment as a guest.

  1. On l’aime hein notre Cameroun……elle bonne cette phrase « L’avion devient plus qu’un moyen de transport, c’est l’ascenseur social. »

  2. Tu as semblé oublier ces usagers tout aussi bien sapés qui viennent apposer des timbres fiscaux sur leurs documents à toute heure lorsque les services des autres administrations ont fermé! A ce propos, pourquoi ne peut-on pas installer des machines à timbre semblables aux distributeurs automatiques de billets? Ça faciliterait l’accès des usagers à ces services et c’est l’État qui en sortirait gagnant!

  3. Mon frere t’es le meilleur, j’adore tes histoires qui malgré tout la vérité que tu mets en l’interieur, nous amuses plus que tout.
    peace.

  4. Florian, tu es un véritable chirurgien du verbe. Inutile de ressortir les photos et les films, tes billets restituent le Cameroun au delà de tout autre media.

    Tu devrais éditer tes billets au format brochure, et cette dernière devrait figurer impérativement avec les documents que l’on trouve dans l’avion, ou comme annexe du billet.

    Avec ta description du blanc qui s’est pris un coup de soleil à Kribi, je me suis demandé si nous nous étions croisés…

    Tiens en fait, tu as oublié de mentionner le « bar » de l’aéroport de Nsimalen, situé quelques centaines de mètres en contrebas de la colline.

    Avec le blanc sur ses charbons ardents pressant l’auguste assemblée familiale d’envisager l’embarquement si possible avant le décollage de l’avion…

  5. Très beau billet, juste ce qui faut de légèreté, tout en pointant du doigt les réalités souvent problématiques de notre si beau pays! Bravo!

  6. hum, je dis hein, là ou tu pars compter les futures victimes d’épervier dans l’avion là… Sachant qu’entre Paris et Yaoundé Air France sépare toujours les voyageurs First du reste des passagers, on ne traverse pas la Première à moins d’y avoir payé sa place…ou d’y être invité par « un grand quelqu’un ».
    çaaaaa… donc tu es en haut comme ça-là? Mon frère, pardon ne gate plus ton nom: pense seulement à mon cadeau la prochaine fois que tu rentres de Mbeng 😉

  7. Je suis vraiment fan Florian! Excellent poste comme d’habitude! (la groupie veut son autographe hein ;))
    J’ajouterai cette folie de la Douane, qui à ton arrivée ouvre toujours tes valises! La machine à vérifier les bagages des blancs là, il y en a une à aller mais pas au retour!!!

  8. Ah Florian, une description de Nsimalen, en gros. En tout cas, les voyageurs sont désormais avertis…Il y a l’escroquerie, la joie et la première classe éperviable à Nsimalen…C’est ça mon beau … Cameroun hein?

  9. Le blanc rouge de son séjour à Kribi, elle est bien bonne celle là.
    j’en ai aperçu un une fois. Je me suis demandé si c’est sur lui qu’il fallait plaindre ou la populace noire qui l’entourait de sourires jaunes.

  10. vous avez raison, Florian. au Cameroun, tous les jeunes vivent dans la désespoir. le seul envie est d’arriver au pays des blancs. le fonctionnaire que tu vois gonfler à l’aéroport est en catégorie C ou B de la fonction publique. ce qui correspond à au plus 120000 de salaire mensuel. convertissez… or la bière la plus moins chère coute 550 FCFa. convertissez toujours. comment fera-t-il pour boire trois bières en soirée ou nourrir ses « petites »…

  11. « …dans un pays où personne ne fait correctement le travail pour lequel il est payé, on sait transformer la routine en miracle. »
    Chapeau l’artiste, à méditer

  12. Hello There. I found your blog using msn. This is a really well written article.
    I’ll make sure to bookmark it and come back to read more of your useful information. Thanks for the post. I will certainly comeback.

Read Next

Sliding Sidebar