#30anssansmourir : les Camerounais sont-ils anti-Biya?

Est-ce que je suis un anti-Biya? Chaque fois que je répond à une interview, je dois faire face à cette question. Franchement, je ne pas trop quoi répondre. Cette tendance à critiquer le système me vaut bien des ennemis dans la République des Crevettes, vous savez, ces Camerounais qui disent que je mets en avant une mauvaise image de notre pays.

Je ne vais pas revenir sur ce vieux débat, mais juste relever une chose : il y a quelques temps, au détour d’une conversation avec un twitto @ETAMBA, j’ai lancé le hashtag #30anssansmourir sur Twitter. Un hashtag qui à mon sens traduit l’exaspération et la déception de tout un peuple et surtout une jeunesse qui attend toujours de voir se réaliser des promesses trentenaires.

Trente ans de gabegie et de vol ininterrompus. Un cauchemar qui n’en finit pas, même la nature semble contre nous. Un mois quasiment jour pour jour après l’anniversaire de l’accession du Roi Lion à la magistrature suprême et éternelle, j’ai réalisé une compilation des tweets publiés avec ce hashtag. Ces personnes ne se connaissent pas, mais ont un dénominateur commun : ce sont tous des camerounais. Lisez ce qu’ils pensent de leur pays et de son/ses dirigeant(s). Lisez, après on reparlera de mon antibiyaisme…

10 Commentaires

  1. a hot

    Merci Ngimbis pour l’affichage propre :))

    Go on bro !

    Répondre
  2. alicepegie

    aka tous des jaloux!! tchuip moi je suis à l’OJRDPC et je milite pour que dans 30 ans S.E Paul Biya soit encore là fringant et tout yeah!!! 😉

    Répondre
  3. zouatcham

    Florent le hashtag #30ansansmourir est une identité elle est inhérente à la vie de plusieurs qui comme moi son né la veille de l’accession au pouvoir du président PAUL BIYA. Je ne peut m’identifier à un autre puisque je n’ai connu que lui et je vois ce que cela a donné . Suis fier de ce qui a été dit au moins on ne nous demandera pas de preuve vu que chacun de nous est une preuve de cet échec du système. Mais nous jeunes camerounais ne nous laisserons pas gagner par le désespoir . La preuve en tweets plus haut . J’admire la variété des initiatives et surtout la diversité qui nous caractérise. Big Up à KATHLEEN DOGMO cette camerounaise si populaire au Nigéria pour son implication au quotidien dans les réseaux sociaux.
    Bien des choses aux trentenaires qui comme moi n’ont rien lâché même loin de leur chez eux.

    Répondre
  4. nkunkuma

    hahahaha,
    le 6 novembre 1982, il n`y avait ni eau, ni electricite dans mon village, mais il y avait la route. le 6 novembre 2012, il n`y avait ni eau, ni electricite, ni route dans mon village… on a evolue. c`est clair.

    Répondre
    1. Sylvie Mandone

      Weeeeh on a oublié de vous donner l’elite?

      Répondre
  5. xpairs

    S’il fallait kiffer un commentaire c’est bien celui de nkunkuma. L’évolution en marche arrière. je suis fier de nous les jeunes car ça nous touche mais nous restons toujours débout. Mon souhait c’est de voir un autre gouvernement avant de rejoindre la terre de nos ancêtres.

    Répondre
  6. Josiane Kouagheu

    Nous ne sommes pas Biya. Mais de l’époque. C’est comme à l’ère du renouveau…Sauf que le mot est faible pour la réalité camerounaise…

    Répondre
  7. nancy ikome

    @ngimbis…so brilliant….je ne peux pas commenter ces commentaires….ils sont trop profonds et vraiment il nya rien a signaler….je peux seulement me rappeler que ma vie etait mieux avant…jai fait lecole primaire au nord cameroun…les livres et cahiers etaient gratuits…..les eleves brillants recevaient des bourses….si tu etais ne a cette epoque mon pauvre ngimbis…tu allais enjoy…ton intelligence …depuis trente ans….on survit….Rigeur et Moralisation….a un moment meme RIGEUR etait le non du ROI….. »you can fool some people some times..and get awy with it…but you cannot fool all the people all the time »
    thumbs up…for standing up for the truth….
    Besr regards ans keep it up…..

    Répondre
  8. Heya

    Salut à tous. Ravi de trouver ce blog aujourd’hui et de savoir que beaucoup voient le Cameroun de Popol comme une merde. Un pays avec des gouvernant sans aspirations, mais avec un buts bien precis, celui d’ appouvrir au maximum le citoyen camerounais. Bien qu’ etant deja coupable de plusieurs maux, ce gouvernement de popol ne fait qu’ oeuvrer dans la stabilité, mais quelle stabilité, stabilité du faineatisme, de la tricherie, stabilité de la regression. l’ homme fort, l’ homme lion, l’ homme de la rigueur et de la moralisation n’est rien d’ autre de nos jours que l’homme de la peur, de la frustration et de la marginalisation. Non seulement il a appauvri et continue d’appauvrir et vole le camerounais, il couronne sa sale besogne par le viol. L’esprit du camerounais est violé par ce systeme incapable, ce systeme de vieillards, ce systeme de pilleurs, ce systeme inepte et incompetent. Mes freres courage. si nous avons vecu dans cette galere et marginalisation, nous n’ avons pas sombré pour autant. nous ne sommes pas morts. ce qui est sur malgré l’appartenance de nos dirigeants à des cellules maconniques, ils ne sont pas pour autant eternels. le changement si nous ne l’ avons pas fait, au moins nous conseillerons nos enfants ou petits freres voire petits fils à la veritable RIGUEUR ET MORALISATION NOUVELLE ET VRAIE. Ne perdons pas l’ espoir ni ne baissons pas les bras, changement il y aura.

    Salut à tous

    Répondre
  9. Patrick

    Salut à tous, moi qui suis Français et viens régulièrement au Cam, pour voir ma belle.
    J’entends par ci par là dans les taxis, les critiques sur Paul Biya, mais je leur dis, vous avez votez pour qui? on me dit pour Paul Biya ou alors, non j’ai pas voté.
    Là est le problème! Allez voter ! et cette fois Paul Biya ne sera pas élu avec 80% de voix favorables, mais avec 60% et peut être (si vous vous battez) avec 45%… et là c’est gagné.

    Répondre

Répondre à alicepegie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.