Les camerounais ne savent pas épouser

Il ya un mot, non, pas un mot un concept en vogue au Cameroun qui m’énerve : la responsabilité. Pour le camerounais, être responsable c’est être un Homme, c’est avoir un job, une femme, les enfants qui vont avec, c’est sortir seulement le samedi soir et rentrer à 22h, c’est aller le dimanche à la tontine des ressortissants du village, c’est avoir les cheveux blancs chaque rentrée scolaire, c’est parler du terrain à acheter à Nomayos, c’est se renseigner sur le prix des parpaings, c’est s’intéresser au prix du bétail en vue de la dot de madame etc.
Quand une fille me sort la phrase « Ngimbis, il faut te responsabiliser hein ? »,  d’habitude je ramasse mes fringues je me rhabille en vitesse et…je fuis. J’ai appris à reconnaître les vampires.
Pourtant se marier n’est pas chose facile hein ?

Quand un homme ici au Pays des Crevettes décide de se marier, c’est ce jour qu’il apprend qu’il a une famille.
Il ya quelque temps, un cousin a décidé de se marier. Pas avec une inconnue hein ? Avec une fille qui partage sa vie depuis cinq longues années (je me demande comment ils font) dans un violent « viens on reste » la version camerounaise du compagnonnage amoureux.
Je ne sais pas ce qu’elle lui a fait au lit une certaine nuit, le voilà le lendemain avec à la bouche un mot : mariage.

Aujourd’hui il y a le portable hein ? En quelques heures toute la famille est au courant. Le week-end suivant, voilà un oncle maternel, le patriarche de la famille qui débarque du village.
J’ai assisté à l’interrogatoire en règle qu’il a fait subir à mon cousin et j’ai eu froid dans le dos.

Je précise (vous comprendrez pourquoi) que la fille est de Yabassi, cadre, trentenaire, et mère d’un adorable gosse.

Oubliez l’amour hein ? Oubliez les envolées lyriques sur les sentiments. Quand un camerounais présente sa future femme à ses parents, rien de tout cela ne compte. Leurs critères sont ailleurs.

L’origine
On a beau jouer au jeu hypocrite de l’amour, la tribu est le critère majeur. Une fille d’une tribu étrangère perd beaucoup de points. Le camerounais fait des affaires avec ses concitoyens, mange et boit avec eux, mais quand il s’agit d’union, c’est autre chose. Certaines unions meurent à l’énoncé de la tribu de la compagne. Une bamiléké ? Mon fils ! Tu vas seulement marcher sur mon corps avant de l’épouser. Tu ignores que les bamilékés nous ont trahis pendant le maquis ?
On ressort des clichés endormis, des lieux communs, des inepties : Une Yabassi? Est-ce que tu sais qu’avec leur sorcellerie, les Yabassi ont fait tomber la chéchia du président Ahidjo lors d’une visite chez eux ?
Idioties parfois proférées, parfois tues car en réalité le rejet au nom du tribalisme ne s’assume pas. Il n’a pas de fondement logique. Donc on sort une sentence sans appel : Une nkwa ? Jamais !

Le statut social
Curieusement, une femme qui ne travaille pas a plus de chances. Elle est jugée plus malléable, moins indépendante. La femme qui s’assume fait peur. Tu sais comment elle a eu son argent ? Tu sais qui lui a trouvé le travail ? Le genre-ci tu vas lui dire quoi ?
Mon oncle ayant vu une photo de la dulcinée de mon cousin s’est exclamé : elle met la chaine au pied ! J’ai failli éclater de rire…

L’âge
Par ici la femme vieillit vite hein ? Passé la barre des vingt cinq ans, la camerounaise entre dans la zone rouge. Chaque année qui s’ajoute fait baisser son prix sur le marché. A trente ans, c’est carrément mission impossible, elle est considérée comme une orange qui a libéré tout son jus, et forcément, ce sont les autres qui l’ont sucée… Par ailleurs avoir une femme du même âge que soi n’est pas jugé politiquement correct. L’écart idéal est un minimum de cinq ans.

Les enfants
Ils ne sont pas les bienvenus, surtout qu’ils sont ceux de l’Autre. Un proverbe (de mon oncle) dit : la bouche qui a goûté au miel n’oublie pas sa saveur. Comprenez qu’un jour, elle rentrera forniquer avec le type qui lui a fait un enfant. Je me suis juste demandé ce qu’était mon cousin dans l’histoire. Un citron ou une kola ?

Voilà!  Chaque jour, je vois des drames autour de moi. Des gens qui s’aiment mais se séparent pour contracter des unions de convenance question de satisfaire une famille arriérée. Des phrases étranges : « il m’a perdu le temps », « ses parents ne m’aiment pas », « ma mère l’a refusée » ! On a créé une classe de femmes, belles, fortes, entreprenantes, qui ont très souvent réussi, mais que la société machiste et conservatrice fragilise et regarde de haut au seul énoncé de la phrase maudite : elle n’est pas mariée […et vu son âge, il ya peu chances que ça arrive…]. Des noms d’oiseaux : « Grillée », « rococo », « produit fini ». Chacun se cache derrière des prétextes : la culture, le lien familial, la tradition, la parole de la mère, la pression familiale, mon œil ! Quand on croit en quelque chose on se bat pour.

Si tu es une femme et qu’à la lecture de tout ceci tu paniques, je te rassure :
Si tu es blanche, on va t’accepter. Munis-toi juste d’un passeport valide.
Si tu es la sœur de Samuel Eto’o (et de son compte bancaire) on va fermer les yeux sur ta ribambelle de bâtards.
Si tu n’es ni l’une ni l’autre, hum ! J’ai peur pour toi.

A mon cousin, mon oncle a proposé une vierge de dix sept ans qu’il dit garder en réserve pour lui au village. J’ai levé la main : « heu…tonton, moi aussi je suis dans le be… ». Le regard qu’il m’a lancé m’a empêché de terminer. La vie est injuste hein ? Je me tais.

Peace !

91 Commentaires

  1. Timothée Dieudonné (@Tywnis)

    La vierge gardée « au frigo » pour le cousin, ça c’est le sommum xD mon dieu mon dieu… (et oui, j’ai juré) lol

    Répondre
    1. Timothée Dieudonné (@Tywnis)

      c’est assez similaire à certaines familles en Asie, maintenant que j’y pense ^^ même ici, à Singapour

      Répondre
  2. Tatiana

    Hum…c’est tellement bien écrit et décrit…et ce n’est pas une mentalité qui reste au Cameroun lorsque l’on s’expatrie,c’est un mode de fonctionnement qui s’exporte tellement bien!!!
    Ce qui est très drole,du moins qui me rire aujourd’hui c’est que pour peu que cette femme aille voir ailleurs et se retrouve épouse d’un homme qui n’est pas camerounais elle se fait tout autant insulter et traité de traitresse.

    Répondre
    1. roger blaise ntouba

      on a parler dun pb social des deux il ne fo pas cloisonner le debat en mettant en avant la victimisation de la femme tt le mnde es victime merci bsoir

      Répondre
  3. Mbourou

    je trouve votre style extra car je ne lis pas beaucoup mais vous avez reussis a me faire lire 12 pages avec un sourire et aroser ma journee de travail bon vent en plus pas de bla bla a la camerounaise

    Répondre
  4. Vanessa

    Mon frère, nous même on a peur pour nous, 😀 Mais bon, « on va faire comment?? »

    Répondre
  5. Mireille

    Vraiment c trop marrant et tellement vrai

    Répondre
    1. CuisineDesComores

      Haaahaaa si ce n était pas précisé j aurais cru que est un comorien qui a écrit cela. A croire que c est partir parail ou presque

      Répondre
  6. edwige

    c’est très vrai ce que tu dis dans ce texte. La femme camerounaise indépendante passé les 25 ans fait plutôt peur au lieu d’attirer l’admiration et je trouve ça bien dommage.
    En tout cas bon courage au camerounais parce que ce sont ces femmes là qui restent des perles.

    Répondre
  7. Jackson

    Pas meilleure manière de le dire
    Reste plus qu’à tirer les enseignements
    A bon entendeur,…

    Répondre
  8. Patrick Gilbert MONNERON

    Ayoooo ! Je sais, je sais… Si « moi » je me marie au Cameroun (Pays Adoré) , je reçois IMMEDIATEMENT + de 10.000 Cousins gratuits ! Alors si c’est pas Grandiose çà !!!

    Répondre
  9. Pamsonette

    Tout ceci est tellement vrai! Je me rappelle à mes 20ans, j’ai connu un garçon de 8ans mon aîné (ce qui etait bien, la règle de l’écart d’âge étant respectée). Il travaillait et moi étudiante en Médecine ( +1 pour moi encore). De l’Ouest tous les 2 (+1). Mais le hic? Ns étions de villages differents. Ses parents etant très conservateurs, nous avons fait 2ans ensemble puis « avons dû » ns separer. Sa famille et lui le regrettent amèrement aujourd’hui, but life goes on…

    Répondre
    1. Rochak

      ils étaient de dschang, mbouda ou bien?

      Répondre
      1. edwige

        moi je suis persuadé qu’il était dschang!

        Répondre
        1. Pamsonette

          Noohoo, Bamendjou

          Répondre
          1. edwige

            lol un gar de chez moi en plus! mais comme tu le dit il regrette! et ça c’est bien les camerounais fuir les « responsabilités » pour pleurer après.

          2. Brice

            Je suis Bamendjou c’est un cas isole lol sur ce plan le dschang sont imbattables

          3. 2pik

            as-tu des exemples de Dschang sur ce sujet? ou alors tu relais juste les pensée et les on dit !!!
            parceque moi qui te parle je suis de Dschang et cela n’a pas empêché que je prenne pour moitiée une fille du Littoral(Sawa),agée de plus de 25ans (moi 28),universitaire(cadre chez guinness)…et mon cas n’est pas du tout isolé.je pourai t’en citer d’autres.
            sache que des courants conservateurs on en trouve dans TOUT les coins du pays.c’est pas une exclusivité à une tribue…

          4. Massa Cocari

            Très belle écriture. situations réelles et décrites avec beaucoup d’humour. tous mes collègues et amis adorent Ngimbis !
            Pour ce qui est des dschang qui ne s’ouvrent pas aux autres, c’est tiré par les cheveux ! les temps ont changé et le métissage culturel a élu domicile chez nous (moi-même dschang à 100%). je ne compte plus les nkwa qui ont épousé nos filles et vice-versa !!!!!

          5. AudVoo

            Pour ma part, je suis dschang et mes parents respectent le cliché…A bon entendeur XD

        2. Ninasky

          Edwige, par ton commentaire, tu viens de prouver toi même que tu es un de ces tribalistes attachés aux clichés. Peut importe que l’ex chéri de Pamsonette soit Mbouda, Dschang ou autre. L’intérêt du commentaire de Pamsonette était de montrer que ce pb est réel et existe et que les familles font passer (malheureusement) certains critères avant l’amour. Ce n’était pas d’attribuer cette aliénation à une tribu, ou à un quelconque village.

          Répondre
      2. nadichou

        Lollllll! Rochak, bien visé. l’article me parle tellement, je suis avec un dschang mais qu’est ce que je n’entends pas? Bof! si on doit se séparer parce que Mr veut écouter les conseils avisés ou prendre la vierge bien glacée sortie du frigo? grand bien lui fasse, life goes on!

        Répondre
        1. Pamsonette

          Moi perso j’étais pas encore consciente des discriminations ethniques, avant l’épisode avec mon ex copain. Mais bon, faut pas remuer le couteau dans la plaie. Nous avons 10provinces au Kmer, plus de 200 idiomes. Chacun devrait essayer de combattre le tribalisme à son niveau car nous sommes tous frères.

          Peace.

          Répondre
        2. 2pik

          Des pensées conservatrises existent dans TOUT les coins du pays.ce n’est pas une exclusivité des « Dschangs ».la generation actuelle (de Camerounais) est assez-bien éclairée pour savoir ce qu’elle veut.le conseil d’un parent reste un conseil,pas un ordre.si « ton gar » te lache suite à cela,alors il aura fait un choix dont lui seul saura les motivations.BREF je veux dire ceci:Nos parents (moi-même je suis Dschang) n’ordonnent pas en matière de noces.mais ils conseillent plutot et libre à chacun de suivre ou pas ses conseils.ma moitiée est Sawa et les choses ne vont pas plus mal que ca,aussi bien avec les familles respectives qu’entre nous.

          salut.

          Répondre
          1. valievicky

            mais dès kun pb va se produire ds le couple la famille dira très vite ke c à cause du fait ke vs ne les ayez pas écouté

      3. Le Kapo

        Je me demande ce que çela peut bien faire qu’il soit des villages que tu cites Rochak. C’est avec ce genre de remarques qu’on entretien les clichés que Nguimbis décrie dans ce magnifique billet. La preuve, tout le monde (y compris toi même) s’est planté dans le pronostic du village. Comme quoi il faudrait cesser de cataloguer des individus du fait de leur village ou appartenance ethnique.
        Bon courage Florient.

        PS. Je vote autant que je peux. On va les gagner c’est awards.

        Répondre
      4. Ninasky

        Rochak, par ton commentaire, tu viens de prouver toi même que tu es un de ces tribalistes attachés aux clichés. Peut importe que l’ex chéri de Pamsonette soit Mbouda, Dschang ou autre. L’intérêt du commentaire de Pamsonette était de montrer que ce pb est réel et existe et que les familles font passer (malheureusement) certains critères avant l’amour. Ce n’était pas d’attribuer cette aliénation à une tribu, ou à un quelconque village.

        Répondre
  10. Watson

    Florian t’es fou man « heu…tonton, moi aussi je suis dans le be… »
    cool cette façon a toi de dépeindre notre quotidien et je dirais c pas juste pour le mariage mais ds certains cas lorsque tu présentes ton ami(e) ……….. c’est du venez voir et entendre ………….

    Répondre
  11. Unknown

    Très bien écrit. Bravo, ton blog est plein d’histoire savoureuse du pays. Encore bravo.

    Répondre
  12. nina kogni

    yeuch! Il va falloir que je m’y mette hein…vu que je suis pas la soeur d’Eto’o et que je suis pas blanche, ça va être chaud. Mais bon j’ai retenu: un mec de ma tribu, couper dix ans sur mon âge (merci Kumba), arrêter de bosser (et prier qu’il soit riche et accommodant) et je n’ai pas encore d’enfant.
    donc, appel à candidature: recherche Mbamois riche et accommodant d’au moins trente cinq ans pour jeune femme Mbamoise de 18ans, jolie,sans emploi et sans enfants pour mariage immédiat.
    si après ça je ne suis pas marié, je pars me laver au village hein…MDRRRRR

    Répondre
    1. eric

      et Nina et celui qui dors devant toi là c’est qui?

      Répondre
    2. Brice

      18 et 35 ans écart trop important il faut mûrir encore lol

      Répondre
    3. nancy ikome

      Ma chere…. coupes ton age si tu veux un blanc…ca passe inapercu…..mais au Royaume il ya aura tjrs….un expert en age …pour determiner ton « kilometrage… » sorry…nice try though….

      Répondre
  13. Mahop

    Florian, tu veux m’épouser?????????

    Répondre
    1. NGUIAMBA

      Looooool!

      Répondre
    2. nancy pamela

      jai demandé la premiere!!!!! mais apparemment flo n’aime pas les filles qui font le premier pas,tanpis pour lui

      Répondre
      1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

        Le mariage tue le kongossa. lol

        Répondre
        1. nancy pamela

          c le kongossa qui tue le mariage…et qqun a dit « qd on croit en qqchose on se bat pour », si tu ne crois pas au mariage ne te bats pas: accepte une fois celle qui vient te chercher

          Répondre
    3. Massa Cocari

      Ngimbis, viens à dschang, rien qu’avec ton inspiration unique en son genre, nous allons te trouver une fille !!!!!

      Répondre
  14. Patrick NDJIENTCHEU

    Nguimbis, l’éternel poisseux !! lol donc même la petite fille du village, on te barre ? wèèèèèhh mon frère tu vas do comment alors ?

    Répondre
  15. serge

    tres intéressant, je suis congolais et je remercie le ciel que ma petite amie camerounaise (depuis deux ans) ne m’a pas montré « ce visage de l’amour »

    Répondre
    1. estelle

      mon cher t´es chanceux! il faut aussi dire que toutes ne st pas pareilles mais ce sont des réalités de notre beau e adorable pays
      nos familles s´interposent parfois entre ns et nos conjoints.

      Répondre
      1. Brice

        Ça dépend parfois on considère que les étrangers viennent au secours de nos sœurs et on s’en accommode lol

        Répondre
    2. joachim

      Mon frere on parle de femme tu parle de petite amie demande la en mariage pour voir!!!!

      Répondre
  16. alicepegie

     » Une Yabassi? Est-ce que tu sais qu’avec leur sorcellerie, les Yabassi ont fait tomber la chéchia du président Ahidjo lors d’une visite chez eux ? » mince ils sont forts hein!! pkoi ils n’ont pas déchiré sa gandoura et son calé on voit tout une fois oooor vreument c’est popol qui a gaté le suspens ils l’auraient eu!!!!
    blague à part comme je dis souvent en france on fete les catherinette (plus de 25 ans pas marié) et au kmer les « taspés »!!

    Répondre
  17. emji

    wèèèè nous les longs crayons nous souffrons beaucoup! Faudrait vraiment que certaines mœurs évoluent. Mais va dire ça à un grand père au village … C’est un autre affaire!

    Répondre
  18. nkunkuma

    dis-donc florian tu a voulu etre tres presse la. hahahaha.
    ton oncle te garde aussi ta part de vierge du village « au frigo » en attendant que tu lui sortes aussi ta part de « oncle j`ai trouve la femme de ma vie, je veux me marrier ». et la…. il va te donner ta part. attends ton tour. loooool

    Répondre
  19. doudou

    Chacun se cache derrière des prétextes : la culture, le lien familial, la tradition, la parole de la mère, la pression familiale, mon œil ! Quand on croit en quelque chose on se bat pour.

    tu as oublié la tranche de ceux qui cherchent justement cest femme haut cadre, financierement à l aise qui vont prendre toute la « responsabilité » la en main.

    il faut m’orienter vers ces hommes la qui epousent les femmes qui sont sans emploi et soumises la pardon, moi je nen connait pas au cameroun.

    maintenant qd un gars te drague la premiere phrase  » ton nom de famille? tu fais quoi dans la vie? tu prevois quoi pour l’avenir? tes projets?

    HUM plus calculateur tu meurs oui!

    Répondre
  20. doudou

    Chacun se cache derrière des prétextes : la culture, le lien familial, la tradition, la parole de la mère, la pression familiale, mon œil ! Quand on croit en quelque chose on se bat pour.

    tu as oublié la tranche de ceux qui cherchent justement ces femmes haut cadres, financierement à l aise qui vont prendre toute la « responsabilité » la en main.

    il faut m’orienter vers ces hommes la qui epousent les femmes qui sont sans emploi et soumises la pardon, moi je nen connais pas au cameroun.

    maintenant qd un gars te drague la premiere phrase  » ton nom de famille? tu fais quoi dans la vie? tu prevois quoi pour l’avenir? tes projets?

    HUM plus calculateur tu meurs oui!

    Répondre
  21. Esty

    Moi je suis encore à « elle met la chaine au pied? » tsuipppp!!! la famille hein…moi c’est sur je n’épouserai pas quelqu’un de ma tribue donc je vais mourir vieille fille???lol Cameroun mon beau pays!!!!

    Répondre
  22. Emile Bela

    A voté

    Répondre
  23. RitaFlower

    Merci encore pour ce brillant article…

    Répondre
  24. flore

    hééééédonc qui ne suis pas encore marié je fais comment? je cherche hors de mon pays ou koi?

    Répondre
  25. Pierre Christian O.

    Article bien écrit mais moi personnellement Je n’y vois aucunes spécificités Camerounaise, Ce problème est le même dans bien d’autres pays africains et même dans certaines cultures dans le monde. Aussi à en ce qui concerne le statut social la majorité de nos familles sont plutot hostile aux femmes qui ne travaillent pas (les consommatrices) car le plus souvent les belles familles considèrent svt qu’elle viendra créer dépenser l’argent de leur fils sans apporter sans contribution

    Répondre
  26. Adrien

    Je te trves trè négatif à propos de tes soeures. Tu donne l’impression d’être kelkun de grincheux solitaire et malheureux. Une fille de 25 ans est trè jeune peu êtr celles que tu rencontr n’ont réelmt pas cet âge. On ne décide pas de se marier du jour au lendemain; c’est une volonté Divine,, et saches que le mariage n’est pas une fin en soit. J’en connai ki se st mariés bien tôt et 09 ans après se séparent. Arretez de croire qu’il n’y a que les filles ki souhaitent se mettre en ménage et que c’est le dernier soucis des hommes, c’est tro nul.
    Réfléchis par deux fois qd tu écris sur le Camer et les camerounais; le monde te lis; on n’a pas besoin de ce voile sombre et puant !

    Répondre
    1. Suelee

      Le monde te lit. Ecris français.

      Répondre
  27. nancy ikome

    @ Adrien….tu trouves que les propos sont negatifs a lendroit de tes soeurs….really? tu vis ou? au Cameroun les hommes ont peur du marriage….ils aiment la cohabitation…qui finit presque tjrs mal….la famille met la pression….quand on finit par se marier cest tres souvent pour regulariser une situation…..je connais tres peu de gens qui se sont maries…. »normalement »….ton faux patriotisme nengage que toi….Bravo Ngimbis…

    Répondre
    1. Suelee

      Je suis tout a fait d’accord avec l’article. @Nancy je n’irai pas jusqu’à dire que tous les hommes ont peur du mariage. Je ne peux pas répondre pour tous les camerounais mais les jeunes de mon entourage (autour de 25 ans et diplômés) cherchent plutôt a se poser légalement et commencer une famille. je crois que ça dépend aussi de l’éducation.
      Toutefois mon cher Florian, les choses changent. Si on a toujours accepte une femme au chômage, de plus en plus de jeunes cherchent des filles avec qui ils ont des points communs.

      Répondre
  28. Bertille

    Et le fin de l’histoire alors???? A-t-il accepté d’épouser la vierge de ton oncle qui sortira fraîchement du frigo????

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Mon cousin a dit non, mais quand il a entendu le mot « vierge » là, j’ai vu ses yeux briller bizarrement. Il doit aller au village bientôt pour « flatter » la famille. Je sens que je vais l’y accompagner, mais je sais pas si c’est pour le plaisir de venir vous raconter ou me rapprocher de la vierge en question…
      C’est quoi? je ne suis qu’un homme hein? 😀

      Répondre
      1. sabe

        looooooool @florian comme on dit au quartier « enjoy que sauf  » lool

        Répondre
      2. myriam

        vrai que tu n’es qu’un homme mais pas n’importe lequel.tu es notre blogeur préféré donc tout en t’amusant au village(pas avec la vierge de 17ans biensur) n’oublie pas de revenir nous raconter la suite please.

        Répondre
      3. diana

        j’esper juste pour cette pauvre «  »vierge » » qu’elle saura faire le bon choix entre un mari cavaleur comme toi Ngimbis et un mari indécis et sans couilles pour défendre ses choix comme ton cousin;
        hm la pauvre !!!!!!!!!!!!!!!!

        Répondre
  29. sabe

    je suis morte de rire Florian

    Moi je suis bamoune musulmane mon mari est Dschang et chretien … melange ces choses ensemble et apres vient on cause loool

    Répondre
  30. Adl

    Encore un bain de bonne humeur!mais de grâce,change un peu parfois ton fusil d’épaule:arrête de descendre les femmes!

    Répondre
  31. Adl

    Et cette vierge,quand elle ne le sera plus après que ton cousin,supposons l’ai goutée pendant les fiançailles (car ça ne manquera pas) aura t-il le droit de changer d’avis ou non?
    C’est vrai qu’il faut arrêter de faire croire que seules les femmes sont obnubilées par le désir de se marier!Une femme qui atteint la trentaine étant célibataire est la risée de tous!et un homme alors dans la même situation,est-ce un héros?
    A bas les phallocrates!
    Je suis célibataire et fière de l’être,car il vaut mieux être seule que mal accompagnée (lapalissade bonne à rappeler!)

    Répondre
  32. Pierpatric MP3

    waouhhhh!!! j’ai lu quelques uns de tes articles aujourd’hui, j’ai tellement ri. Merci

    Répondre
  33. Survivant

    Tu as tout a fait raison. J’ai decouvert a mes depends que certaines familles du nord cameroun n’acceptent pas les filles qui ne sont pas du nord. Je trouve cela tellement bizarre et bien entendu l’excuse a ete: la culture, elle ne connait pas notre culture, nos traditions.
    Je trouve cette approche de l’union camerounaise vraiment triste. Tu rencontres ton fiance sur les bancs et la realite vous rattrape quand la famille entend mariage. Mais comme tu l’as si bien dit, on se bat pour ce en quoi on croit mais parfois les liens familiaux gagnent.

    Répondre
  34. sergeo

    small ngondélé big big bobi. yes paapa

    Répondre
  35. Lisa

    Je ne comprends pas le goût des mecs pour épouser les vierges. Comment acheter une paire de chaussures qu’on n’a pas essayée, et si elle nous faisait mal aux cors ?

    Répondre
  36. Lisa

    Le jour de ma cérémonie de dot, dans son speech, mon père avait déploré mon choix car j’avais dédaigné tous les gars de notre contrée, tous les hommes de notre tribu pour aller carrément jeter mon dévolu sur un belobo-lobo.
    J’avoue que cette réflexion venant d’un homme que j’admirais pour sa grande sagesse et son ouverture d’esprit m’avait déçue.

    Plus d’une dizaine d’années plus tard, quand je regarde cette vidéo, sans adhérer, je comprends mieux ses propos.
    Je m’explique : le poids de la famille est tellement fort dans nos sociétés qu’il vaut mieux avoir les codes d’une tribu (famille) avant de l’intégrer.

    Chez nous, « on n’épouse pas un homme, on épouse une famille », n’est-ce pas ?
    Parfois dans la nouvelle famille que je venais d’épouser, j’avais l’impression de jouer au rugby alors même que j’ignorais qu’ici le ballon était ovale !

    Notre couple a tenu bon car nous sommes très amoureux et nous avons décidé de nous protéger. Mais ce qui nous a surtout aidés, c’est le fait de ne pas résider au Cameroun..

    Avec le temps, je me suis familiarisée avec les règles du rugby : « les touches », « les essais », « les drops », » les pénalités », etc. Mais il m’arrive encore d’être surprise par la violence de certaines « mêlées »…

    A mon humble avis, nos ancêtres ont pris des raccourcis plutôt que de chercher des solutions pour la réussite des mariages inter-ethniques.

    .

    Répondre
  37. ANNA

    Toutes ces conneries…

    Répondre
  38. Maxwell

    Tu as raison mon frère mais sache tout de même que chaque homme au bleds se nourrie d’une idéologie qui lui est propre depuis son enfance.
    En fonction de ses différente prérogative il se doit de faire me bon choix de ce qui est bien pour lui malgré le temps que cela peut prendre le plus important c d’être heureux
    Lol

    Répondre
  39. nico

    je viens de découvrir le bloc; pas mal l’article surtout que tout ce qui y est décrié est vrai . c’est dommage…..

    Répondre
  40. michel Enyegue

    Tu es plus que brillant jeune homme.Une écriture vivante, originale et inventive.
    Un seul mot : Encore………………………

    Répondre
  41. Ninasky

    Bravo Florian, encore un article bien écrit, qui dénonce encore avec humour et de manière bien didactique un autre pb réel encré ds les mentalités et les pratiques au Cameroun.
    Selon mon ressenti, les choses dans ce sens évoluent un peu (mais de manière très lente), car aujourd’hui on observe déjà plusieurs mariages mixtes, inter-tribus, bien que le problème soit toujours persistant.

    Répondre
  42. Sylvie Mandone

    Moi L’ Anglose -Mbamoise, j’ai tout de meme réussi a épouser un bassa pir- dir! lol! Ma belle-mère a pleuré pendant 2 jours lors des préparatifs de ma dot. j’étais a peine sorti de soa et lui de l’Enam.Chance pour moi j’ai obtenu un bon poste dans une boite de comm. tres connue du pays! Aujourdhui ma belle mere vit chez moi et je suis sa bf préféré… qui farote bien! L’argent c’es boonn omboitè mbaééé…Ca dure depuis dix ans! Je croise les doigts, ma mère la mbamoise avait tenu 12 ans avant de jeter l’éponge!

    Répondre
  43. Mouangué René

    Mon frère, je découvre à l’instant ton blog et j me régale. Thanks brother de nous peindre la réalité avec ton style franc et tranchant. Je suis Douala-Bamiléké. A gauche je suis nkwa et à droite grassfields. C’est toujours amusant de voir combien notre peuple est malade, malade de ses traditions, de ses prétendues conventions. Tout ça pour briser le rêve de ceux qui croient en l’amour, en la tolérance. On récite ses vertus à l’église et dans certaines sphères de la société pour se donner de la contenance, mais quand il faut matérialiser dans la vie, que non! Les camerounais ne savent pas épouser comme tu dis mon frère. Ils savent briser des rêves, déchirer leurs familles et faire preuve de leur lâcheté. Bon vent!

    Répondre
  44. saadjee

    Moi je suis Ivoirienne mariée avec un camerounais…comme quoi, les choses bougent tout doucement!

    Répondre
  45. CuisineDesComores

    Coups j ai cru que vous étiez comorien !! Mdr

    Répondre
  46. molujules

    mon frère tu as tout dis et dans un style vraiment!!!!!!!! je vais encore dire quoi?

    Répondre
  47. Surgenesis

    Je suis tres etonnée de constater que ce genre de mentalité existe encore et que la nouvelle génération que nous sommes laisse encore perdurer ces abominations tribales…si nous ne faisons rien pour changer les choses alors les choses ne changeront pas.

    Répondre
  48. aaron

    ne vous inquiete de rien,mais faites connaitre vos besoins a Dieu par des prières et des supplications

    Répondre
  49. Babeth

    Looool je me suis bien marée surtout la chaîne aux pieds ça m’a tué…

    Répondre
  50. Adrienne

    J’adore ton Style d’ecriture. Un seul mot continue!

    Répondre
  51. FAbrice

    ….. tonton moi aussi j en ai besoin… de quoi, du mariage ou simplement d’une liane pour te réchauffer les os pas ce temps de grand froid ? 🙂
    bravo en tout cas….

    Répondre
  52. Jerome V

    Ton article là m’a fait rire encore.
    ET donc ma liane est périmée? Parce que 32 ans avec les enfants qui ne sont pas miens!
    Pourtant on va quand même se marier!
    Mais comme il est dit quand on épouse une fille c’est la famille aussi qu’on prend en compte. Alors que va donc penser le village de moi qui suit blanc? Ca d’ailleurs ils le savent pas encore! Sinon la dot va être dure
    Bon courage aux femmes de plus de 25! Faut espérer que ça bouge un peu

    Répondre
  53. Oceanne

    Womooo flo Flo comme je ne se suis ni blanche
    Ni la sœur d’Eto’o je suis finie ooo… Abeg aide moi
    Grand mdrr

    Répondre
  54. ariane landry

    je suis curieuse de savoir ce que diraient les Douala, a qui le fils de 42 ans vient présenter une fille Bamiliéké, âgée 30 ans, qui s’était mariée à 22 ans, est devenue veuve 6 ans après. Elle a aujourd’hui 2 enfants, kelle nourrit seule grâce à son travail d’employée de banque…………….

    j’attends impatiemment ta réponse. c une question vrai et personnel, stp soit vrai, ne cherche pas à me faire plaisir, qd on sait le pt de vu des autres en général on gère bien…….

    Répondre
  55. Julie BIKIM

    Très belle analyse!!!

    Répondre
  56. Belya

    N’importe quoi…
    Analyse baclee et completement subjective.
    Tu ne pousses pas la reflection ni ne prends aucune position que tu assumes.
    Une vierge de 17 ans a qui on vole le droit d’aller a l’ecole ca s’apelle un detournement de mineur double d’une penalisation intellectuelle pour cette jeune fille.
    C’est a cause de posts aussi debiles que la perception de l’Afrique reste negative.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.