Ma vision du Cameroun émergent en 2035

Immeuble de La Mort à Yaoundé

J’adore les prévisionnistes du régime de Yaoundé. Il ya quelques temps déjà, ils nous ont pondu un document épais et ennuyeux dans lequel ils ont taché de nous expliquer comment ils comptaient faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035.

Ce sur quoi ils ne ce sont pas attardé c’est sur le fait que la plupart d’entre nous seront morts, car faut-il le rappeler, l’espérance de vie dans notre cher et beau pays est de 51 ans (UNICEF). Donc, par simple soustraction il faut déduire que la plupart d’entre nous auront passé l’arme à gauche. Pour les quasi trentenaires comme moi, qui risquent d’être absents au rendez-vous de l’Emergence, j’ai pondu cet humble texte d’anticipation qui leur permet à défaut de le vivre, d’imaginer à quoi ressemblera le Cameroun dans 23 ans.

Yaoundé le 21 mai 2035

En ce lendemain de fête nationale, les rues de la capitale sont plus ou moins désertes. La Société des Brasseries du Cameroun, devenue première industrie du pays a décrété une baisse de moitié du prix de la bière, pour permettre à tous ses clients de célébrer dignement l’évènement. La conséquence notoire a été une beuverie générale suivie d’une gueule de bois nationale.

La veille, le roi Lion alias Duncan Mc Leod alias l’Immortel a présidé le défilé en personne via son hologramme relifté et programmé pour sourire et saluer toutes les deux minutes. En ce lendemain de fête, aucun journal n’a osé publier une autre photo que celle de l’hologramme officiel. Personne n’a osé braver la loi sur l’image du monarque qui interdit la représentation du Roi Lion sous son aspect délabré et fripé actuel. L’union des Journalistes s’inquiète par ailleurs du sort d’un confrère du journal la Vérité qui pour avoir osé publier une photo du Roi Lion en déambulateur, est allé méditer sur les Vérités Eternelles dans une cellule du pénitencier sous-terrain de Nkondengui.

Le défilé a été marqué par la présence de tout le gratin politique de la Nation. Tout le monde a pu apprécier leurs luxueuses berlines à coussins d’air se jouant des nids de poule du Boulevard Bolloré. Depuis l’élection de 2018, les opposants tels qu’on les nommait n’ont plus beaucoup de travail. Le nouveau système politique, la chefferie démocratique, qui n’admet pas d’alternance, en a fait des notables, dont les seules intrigues consistent à se demander s’ils doivent proposer le médecin personnel du Roi Lion au Prix Nobel ou à la potence.

Fait marquant de cette célébration, la foule a été évacuée de la rampe aérienne d’observation, un des derniers grands chantiers toujours inachevés, qui a présenté des signes d’instabilité après que des invités y aient pris place. Chose qui fait dire aux gens que la corruption a encore de beaux jours devant elle. On ose seulement espérer que l’opération de lutte contre la corruption rebaptisée « Opération Drone » en lieu et place de son ancêtre l’Opération Epervier, ne loupera pas l’auteur de cette distraction massive de fonds. Au moins maintenant c’est officiel, le rapace est téléguidé!

Le défilé haut en couleurs a vu la participation de toutes les « forces vives de la Nation », avec le passage remarqué d’un carré d’anciens chômeurs nouvellement recrutés, sensés démontrer la réalité de la baisse du taux de chômage.

Quelques couacs ont néanmoins émaillé la cérémonie, comme cette pancarte recensant les « dix » régions du pays, alors que depuis 2027 le pays compte onze régions administratives avec la création de Chinaland, la onzième région, située à l’emplacement jadis recouvert par la forêt de l’Est Cameroun, complètement éradiquée aux alentours de 2025. Signalons la grimace du gouverneur de ladite région, Huan Chi Kia, présent à la tribune d’honneur.

Par ailleurs, plusieurs observateurs ont été surpris de voir les jets chinois de l’armée survoler le centre ville sans encombres. Rappelons-le, le ministre de l’information et de la propagande, dans une interview liée au scandale de l’Immeuble dit « de la mort », immeuble ministériel jamais terminé mais toujours aussi budgétivore, le ministre avait déclaré que la rénovation de l’immeuble commencée plus de 35 ans plus tôt ne pouvait se poursuivre car en 2012 quelqu’un avait eu la mauvaise idée de revêtir l’édifice de plaques de cuivre brillant qui par beau temps gênaient les pilotes d’avion. L’opinion nationale avait cru à une blague, jusqu’à ce qu’on se souvienne que le ministre actuel avait pour mentor un autre ministre de la communication, expert en chemin de fer (!), qui en son temps avait par ses sorties étonné l’opinion, notamment lors d’une triste affaire de bébé volé au cours de laquelle il avait déclaré que les test ADN étaient impossibles sur un cadavre vieux de quelques mois.

La soirée s’est néanmoins bien terminée, malgré l’annulation du concert géant prévu, les sept sociétés de droit d’auteur musical n’étant pas parvenues à se mettre d’accord sur le partage du pactole promis par la multinationale, promotrice de l’évènement. Les riverains du lieu devant accueillir l’évènement se disent par ailleurs soulagés car la puissante coalition de pasteurs de sectes réveillées avait promis de saccager les lieux si deux artistes pratiquant le rythme à la mode, le porno-bikutsi étaient maintenus dans la programmation.

Malgré la gigantesque coupure d’électricité survenue vers vingt trois heures, coupure qui a fait se demander aux uns et aux autres pourquoi le développement du solaire n’a jamais fait partie des Grands Chantiers Inachevés, la soirée fut belle pour certains comme ce Florian Ngimbis, fêtard rencontré devant le monument du martyr Marafa Hamidou Yaya:« on n’a jamais eu besoin de lumière pour avaler une bière dans ce pays, si c’était vrai en 2012 je ne vois pas pourquoi ça ne le serait pas aujourd’hui ».

Nous sommes en 2035 et tout va pour le mieux.

Peace!

 

19 Commentaires

  1. Bertille

    Mes respects!!!
    Tu as fais le tour et je ne trouve rien à y ajouter. Je me demande juste quelle sera l’image utilisée pour l’hologramme officiel?

    Répondre
    1. Florian Ngimbis (Auteur de l'article)

      Tu connais la photo officielle qu’on retrouve dans les bureau là non? celle dont on ne sait s’il s’agit d’un dessin ou d’une photo, tant elle est parfaite. C’est ça l’hologramme officiel 😉

      Répondre
      1. Bertille

        Tu as lu dans mes pensées!!! Je n’avais pas voulu te prêter des idées, mais ce portrait est le meilleur qui puisse exister.

        Répondre
  2. Samuel Victor

    Salut collègue (je suis aussi blogueur), si on était au quartier j’allais te demander « tu bois quoi? »
    Sinon ta vision n’est pas mal, elle se rapproche de celles des camerounais qui ont un minimum de logique et qui aiment leur pays. Courage le combat sera rude

    Répondre
    1. Esty

      Gars tu peux tjrs lui ask ce k’il boit hein…lol #ahouicestlepays…

      Répondre
  3. Esty

    J’ai commencé par rigoler mais ce n’est pas drôle du tout…
    J’espère pour les générations à venir que le tableau que tu peint ne prendra pas forme…
    Mais bravo quand même mon congosseur preféré, parce que à l’allure où vont les choses…la toile de fin risque d’être celle-ci!

    Répondre
  4. Mariah

    mince alors et moi qui croyais qu’en 2035 j’aurais de l’eau potable chez moi et mon refrigirateur aura une longue durée de vie car les delestages ne seront plus d’actualité snifffffffffff vu sur cet angle là 2035 ca craint !!

    Répondre
  5. nina kogni

    j’ai beaucoup rit. par contre je ne pense pas qu’il y aura un monument pour le martyr Marafa. je suis sur par contre sur qu’il y aura un état de Kondengui qui aurait décidé de faire sécession avec une province à Douala New Bell et dont le gouvernement piloterait les actes terroriste dans le pays. d’ailleurs c’est eux qui auraient saboté la rampe aérienne qui était prévu pour tenir tout le défilé.

    Quant aux brasseries qui aurait décidé de réduire de moitié le prix de la bière pour la fête il n’y perdrait rien parce que la bière qui se présentera sous forme de mini-capsule coutera 5 500 à ce moment là et aurait la capacité de saouler du kitoko mulplier par trois. Pour le reste je suis entièrement d’accord

    Répondre
  6. issoukou reezbo

    j’ai adoré…mais puisque tu peux te projeter dans le futur tu ne nous a pas dit comment ça s’est terminé pour l’autre…curieux de connaitre 7 phase là

    Répondre
  7. Otric

    Venant de Florian, rien d’étonnant. Beau récit. Il faut aussi noter les ambitions sécessionniste qu’aurait le gouverneur de la région de Chinaland. On aura des Chinaland dans toutes l’Afrique, qui voudront constituer une fédération africaine autonome, dictant leur vision au Etats africains. Wèèèèh ! Cameroun O’bosso !

    Répondre
  8. Pingback: Ma vision du Cameroun émergent en 2035 | Mondoblog

  9. Nany

    Humm!!!!!

    Répondre
  10. ifda

    beigbaig
    fdf

    Répondre
  11. Kpelly

    Hia hia hia! Et t’oublies qu’on trouvera le vieux Florian en compagnie d’une donzelle à deux balles! « Ben, si on a pas besoin d’électricité pour draguer à Yaoundé en 2012, c’est pas en 2035 qu’on va en avoir besoin!
    Comment tu vas?

    Répondre
  12. Tati

    Et où est Chantou dans tout ça????

    Répondre
  13. MAHOP BEKOUME Carine

    Trop fort, ça me tue florian…..

    Répondre
  14. http://afrohairly.canalblog.com

    J’adore !

    Répondre
  15. BHK

    Interressant, je post sur facebook

    Répondre
  16. Marthe Lunelle

    Duncan Mac Leod a été démasqué.il pensait nous berner,mais tu nous sauve la mise en dévoilant au grand public ce qu’il a réellement l’intention de faire. En plein dans sa gueule!!!! Que du bonheur pour les yeux et l’esprit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.