Au Cameroun, la pluie c’est parfois le beau temps

Laisser un commentaire

Comment as a guest.

  1. je constate avec bonheur que ses derniers Florain, tu déborde d’inspiration. Même si pour une plume aussi affutée que la tienne, les sujets ne manquent pas au Kmer.
    En effet, on est devenu si léthargique au Cameroun qu’on nous prends finalement pour des attardés. Vraiment ça me dépasse et j’en faisait la remarque il y a quelques jours en famille. Toutes les centrales AES SONEL ont des installations anti-foudres et autres…Mais on parvient qu’en même à nous servir ces %%%%.
    Il faut vraiment croire que le Cameroun c’est le Cameroun

    1. Il est vrai que pour la devise j’ai hésité entre « On va faire comment? » et « Le Cameroun c’est le Cameroun ». Merci pour ta visite Carine 😉

      1. Que pensez-vous alors d’avoir deux devises!
        J’ai le malheur de lire tes textes quand je suis au travail. Alors je ne peux pas rire librement et mes côtes ne savourent pas assez le plaisir de tes histoires.
        Je crois que nous t’avons tellement taquiné avec tes histoires de copines que tu en as oublié dans ce texte. Elle aurait été délirante.
        Tu es chanceux d’être à Yaoundé. À Douala, avec tous les maux que tu as cités, il fallait ajouter supperposer les meubles et autres affaires pour lutter contre l’innondation dans la case, et enfin mener la lutte contre les moustiques invisibles.
        Merci!

        1. Houlà! Bertille, la souffrance a divers degrés hein? Douala me semble encore plus mal loti que Yaoundé brrrrrr!
          Crois moi, j’ai encore en stock plein d’histoires avec des copines,, jouvencelles et autres gourgandines qui peuplent ma vie. Just wait and read lol.

        2. ah ça bertille… on est dans la mm situation. un jour à force de résister j’ai éclaté de rire en pleine bibliothèque… tous les usagers se sont retournés… la honte… mais on s’en fou tant qu’il continue de nous poster ses belles histoires ça va.

  2. et encore … tu ne parles pas de ce qui fait aussi la surprise du « blanc » lorsqu’il débarque pour al première fois en saison des pluies… qu’il a eut l’idée stupide de louer une voiture considérant qu’il le fait dans tous les pays ou il se rend habituellement… et là… sans comprendre pourquoi … il se retrouve avec 2 roues (quelle quelles soient !) dans un « nid de poule » de la taille d’un cratère lunaire ! la pluie avait eu la délicatesse d’uniformiser le paysage, comblant indépendement les rares passages pietons symbolisés mais aussi ET SURTOUT ces P….. de trous que seules les routes camerounaises engendrent… et là… le « blanc » réalise non seulement son désarroi… mais il voit bien aussi tout les camerounais qui le regardent en se pincant les lèvres pour ne pas éclater de joie… car pour sortir il faudra « payer la bière » à tout ceux qui auront généreusement participé au « désengorgement » de la bagnole de loc qui bien évidement de toutes façons n’avait pas la clim ce qui fait que tu es trempé de sueur… car tout comme le sketch du KWay de Danny Boon, il fait tellement chaud dedans que tu es plus mouillé que si tu étais dehors !
    peace mon frère…
    ah… tu t’en doutes… le « blanc » en question… tu vois qui s’est ?… pas la peine de te faire un dessin ?

    1. Hahahahaha! Phileas! je ne l’avais pas vu venir celui-là. Avant d’aller au Cameroun, passe par la case acclimation, ce pays est fantastique, mais parfois…renversant 😉
      bon ben, maintenant t’es habitué hein?

  3. hmm je wanda sur le couple «  » pluie- délestage » » de AES !!! quand je pense qu’en saison seche pour justifier les délestages imtempestifs AES SONEL nous sort un slogant du genre «  » l’absence des pluies a fait baissé le niveau d’eau de la sanaga cequi entraine la baisse de production d’energie énelectrique » »; en saison des pluies abondantes il y a toujours delestage là moi je wanda sauf

    et il ne faut oublier que pendant la saison de pluie le jean sale devient à la mode

  4. Génial j’adore la plume!
    c’est vrai que c’est pas facile de lire ce genre de texte au bureau!
    au fait pour le « blanc » gar ne lou pas de baniole le secret c’est de contacté un tonton ou cousin vant à qui tu files les do pour qu’il soit ton compagnon en tout cas ça marche pour moi.
    bon courage Ngimbis et au plaisi de te relire.
    au fait on attend une histoire avec la jouvencelle lol

  5. J’ai eu vent de mondoblog via l’emission « afrique enchantée » et c’est comme ça que je suis tombée sur ce billet.
    Et dire que je trouvais la Calédonie galère pour quelqu’un qui ne roule pas sur l’or.
    N’empêche que tu décris ces situations avec beaucoup d’humeur. UN bon moment de rigolade.

  6. j’adore ta façon d’écrire, de montrer la triste réalité dans notre pays, et je t’assure que tu as trouvé la vrai devise du Cameroun, mais la belle liane tropicale là est partie et tu l’as laissée tout comme celle du bus et c’est bien dommage!! Tu aurais pu t’inspirer de la chanson d’Hugo N.

  7. T’es Ouffffff gars! je suis essoufflée par ton style. Le truc sur la sonel lààà.. vraiment il n’ya qu’au Cameroun qu’on peut entendre des inepties pareilles pour expliquer une aussi affreuse inefficacité, un pillage à ciel ouvert pour dire au juste!

  8. Ta plume me fascine, c est tellement vrai ce que tu décris et l humour qui s’y fait ressentir est juste awesome!!
    Je fus moi aussi très étonnée du manque d intéressements de la majorité des Camerounais face à leur vie. Le slogan  » on va faire comment? » envie de répondre  » comment comment » dixit un de nos politiciens.
    On oublie que c est le peuple qui peut bouger les choses. 🙂

Read Next

Sliding Sidebar