Connais-tu ma belle épouse?

Je ne sais pas si elle est vraie mais on me l’a racontée. Elle, c’est l’histoire d’un type qui rentre chez lui un soir et s’affale dans son

Poupée africaine source: lamaisondegrace.com

canapé. Bon ! Jusque là c’est banal vu que c’est le quotidien de tous les travailleurs (du moins, pour ceux qui ont un canapé…) ; mais là où ça sort de l’ordinaire c’est que le type – toujours affalé dans son canapé – aperçoit soudain une femme qui déambule dans son salon et il ne peut s’empêcher de lui demander : « vous êtes qui vous ? ». Jusque là l’histoire n’est toujours pas intéressante sauf que la femme à qui il s’adresse est… son épouse et qu’ils vivent sous le même toit et dans le même lit depuis plus de dix ans ! Je vous vois venir, mais non. Le type n’était pas fou. Sa femme, elle, le crut pourtant et son doute devint certitude quand le mari décida de la mettre à la porte. Il dut s’expliquer et devant le parterre de voisins médusés, le type produisit une photo représentant une jeune et jolie femme à la taille mince au teint caramel à la mine épanouie au sourire avenant et sans leur laisser le temps d’en placer une il s’exclama : « ça c’est la femme que j’ai épousée il y a dix ans. Alors si c’est elle ma femme dites moi ce que fait ce bibendum dans ma maison !! ».
L’histoire m’a bien fait rigoler surtout que d’après les dires de mon conteur, la maîtresse de maison dont c’était bien une antique photographie était dans un piteux état. Un état que connaissent bien les hommes mariés depuis plusieurs années : une grosse mémère, pas coiffée, empêtrée dans un vieux kabangondo déchiré ; mafflue, fessue et dont le double menton et le cou plissé n’avaient rien à envier à ceux d’un lutteur de sumo.
Il est bien vrai que l’on ne peut empêcher le corps de vieillir et de s’épaissir sous le poids des années, il est même utile de rappeler que nous autres machos africains avons une nette préférence pour les vénus aux formes arrondies, mais il est parfois dommage de constater qu’une fois mariées les femmes oublient d’entretenir et de continuer à mettre en valeur ce qui a provoqué le coup de foudre de leurs hommes des années plus tôt. La gazelle aguichante et sensuelle d’autrefois se transforme très souvent en mammouth éléphantesque qui traine toute la journée une tête décoiffée en laissant dans son sillage un parfum fait de relents de sueur, de condiments écrasés et de merde de gosse, tout en s’empiffrant de tout ce qui lui tombe sous la main, pardon, la dent.
La nuit, le mari après s’être grillé les yeux devant le petit écran pour ne pas voir la noirceur de son inexistant « home sweet home » a de la peine à assumer la vision de sa femme nue. Il regarde avec haine et dégoût ces vergetures et bourrelets responsables du décès de sa libido. Mais malgré tout, Madame reste compétitive, car que dire du concours de ronflement auquel elle se livre quelques minutes plus tard ; épreuve qu’elle remporte d’ailleurs haut la main.
Si vous vous interrogiez encore sur les raisons qui poussent certains hommes à prendre la direction des bars dès la sortie des bureaux et à y rester jusqu’à la fermeture, vous avez la réponse. Mieux vaut parfois être aveuglé par l’alcool car certaines visions pourraient amener à commettre des actes irréparables.
On se calme. j’aime les femmes comme elles sont hein?

11 Commentaires

  1. Ouédraogo

    Le problème; c’est comme tu l’as dit quelque part, les femmes oublient souvent de prendre soin de leurs coprs une fois dans le foyer.
    En plus je reproche au gars de n’avoir pas remaruqé le changement de sa femme pendant ces dix ans. S’il avait offert a sa femme le necesaire pour que sa femme s’entreitienne bien.

    Répondre
  2. ariniaina

    Ce n’est pas très gentil l’histoire 🙁
    Sinon, pourquoi ces femmes ne s’occupent pas d’elles? Peut-être que les hommes ont oublié qu’ils ne leur laissaient pas le temps de respirer. La plupart du temps, les femmes sont toujours là à penser à la maison, à la lessive, au marché, à la bouffe, aux enfants, à leur mari… toujours là à penser aux autres, aux gens qu’elles aiment. Le mari pourtant, il ne pense qu’à lui, à sa télé, à son match de foot, à sa bière, à son bar, à ses potes… toujours à LUI, mais pas autres qu’il aime.

    Répondre
  3. KOKPAYE

    C’est important mon frère .La nécessité pour tous de conserver l’amour en le faisant tous les jours.j’utilise le terme faire l’amour non pas l’acte mais l’entretenir par des valeurs et toujours se faire attirer des autres

    Répondre
  4. bakinien

    tres amusant pense à ecrire des textes pour le stand up

    Répondre
  5. Amio

    Très réaliste, ne pas oublier de mentionner le ventre des hommes dont le volume décuple sans même avoir supporté de grossesse !
    Rajouter les crânes clairsemés ou quasiment chauves qui n’ont rien à envier aux coquilles d’oeufs. La femme n’a pas 1 seconde pour penser à elle, c’est déjà bien qu’elle ait encore envie de servir un mari ventripotent, chauve, avec une voix de caverne témoignage d’une gorge chargée de glaires et à peine concerné par le quotidien familial ; sans parler de ces maris qui ne savent jamais où sont leurs cravates, chemises etc… mais qui savent toujours trouver le chemin de la salle à manger
    Je pense que c’est elle qui aurait du le mettre dehors…

    Répondre
    1. An'ry

      C’est pas faux, la déception face aux dévastations du temps et de la négligence chez un partenaire peuvent être réciproques.

      Répondre
  6. Taty

    LOL LOL tellement vrai!!!!Bonne piqûre de rappel.

    Répondre
  7. Isabelle

    On dit chez nous que : »la femme est comme une voiture, il faut l’entretenir ». Ceci est un exemple typique de l’égoïsme et de l’égocentrisme de l’homme. Après lui avoir infligé ‘n’ grossesse, monsieur veut revoir sa liane tropicale (comme tu les appelle Florian). question: c’est quand la dernière fois qu’il lui a donné de l’argent pour sa coiffure? pour son huile? pour ses vêtements? et de combien d’années date son dernier compliment? C’est vrai que les femmes ont tendance à se négliger une fois marié, mais elles ont l’excuse qu’elles s’occupent et se soucient de leur famille. L’homme lui il a quoi comme excuse face à son bidon de ventre? ou encore au volume de sa tête qui augmente dangereusement (même comme j’ai jamais rien compris à cet autre phénomène)?

    Répondre
  8. doudou

    florian tt d’abord j’aime ta plume et je te lis en sous marin mais la je sors de mon silence, que dis je? je sors de mes vergetures, et bourrelets sequelles du passage d’individus comme toi qui me diront demain que j’ai perdu de l’eclat, quelle ingratitude! n’est ce pas le propre de l’homme? de ramener des grossesses conditions de leur presence sur terre à des bourrellets et vergetures? mais la n’est pas la question!
    permets moi de reprendre ton recit… mon mari venait de rentrer et s’affala sur le canapé florian me dira comme tous les travailleurs mais je lui dirais dans ce cas pourquoi n’y suis je pas affalée? moi qui rentrant du boulot et etant le sexe faible physiquement parlant dois je travailler une seconde fois sans repis à nourrir des enfants et un viel aigri qui pretendra ne point me reconnaitre quelques seconde plus tard. mon cher mari ce soir sortira sans honte une photo datant de 10 ans oubliant que sur cette photo mon cher mari etait taille mannequin, il avait des cheuveux, il etait propre sur lui et rasé de pret, tjrs bien habillé et pas affalé en short sur un canapé le ventre d une grossesse alcoolique de 24 mois, qd sortira le bebe? je me le demande!!!, mon cher mari à cette epoque s’affalait sur un canapé avec moi en dessous en est il encore capable? seul DIEU et les prostituées le savent, mon cher mari n’emettait pas des gazs atomiques de ts ses orifices en ma presence, mon cher mari n’etait pas gueux à attendre que je paie la moitié des factures et surtout mon cher mari etait un coq un etalon qui se metamorphosa en porc… gros, sale, et omnivore d’ailleurs ne prefere t il pas les ordures au caviar? donner une ferrari à un ignorant il en fera un fourre ordure, une femme n’est que le reflet de son homme, derriere un homme il ya une femme et derriere une femme il n’ya qu’elle meme, la preuve mon cher mari chaque soir dans un bar termine cet argent durement gagné en boisson qui ne le rendent plus idiot qu’il ne l’est et pour ca il faut creser bien profond, d’apres vous qui assure donc les depenses du foyer? le genie de florian? si chaque centime generé par une femme etait depensé pour elle et rien qu’elle on aurait que des cignes dans la rue , meme dans leur generosité sans egal elle sauvent la face, et vous chers hommes doans votre egoisme, à part boire des bieres et etre ventrilonant et en bonus ingrat que faites vous? on se le demande!

    comme tu le dis si bien: on se calme j’aime les hommes tels qu’ils sont: juste bon à baiser….
    peace mon frere ou devrais je dire mon fils!

    Répondre
    1. Lyly Nandjo

      Nonnnn tu as seulement pris dans ma bouche.Ca c’est la vrai reponse de la bergere au berger!!!je daccorise sur ts les points

      Répondre
    2. Frieda

      J’aime cette vraie vérité de la vie du couple

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.